Notre rencontre date de 1993.

Elle avait à ce moment-là sa petite boutique-atelier

de peinture sur porcelaine rue du Pas-St-Georges à Bordeaux. 

Et elle avait relevé le défi de mettre en scène

le prénom de mon fils, qui venait de naître,

sur un ensemble de vaisselle pour enfant...

 

Depuis, elle a lâché sa boutique, mais pas les pinceaux...

Et quand j'ai ouvert la mienne, on s'est forcément retrouvé !

 

Après la vaisselle, puis les carreaux de céramique,

puis la calligraphie sur les murs,

voici maintenant sa ligne de papeterie,

vendue à la boutique !

 

Tous ses papiers sont peints et découpés par elle même !

Lisez l'article sur elle dans le magazine Version Fémina

 

femina

 

allibrant